Rendez-vous


Promotions d'été chez Corporis
-30% sur toutes nos cures jusqu'au 31 juillet 2022.
Ce sont les SOLDES chez Corporis Liège.

Corporis Actualités

L'acrasie

CONNAISSEZ-VOUS L’ACRASIE ?
L’acrasie: c’est le fait d’agir à l’encontre de son meilleur jugement. C’est quand on sait que l’on “devrait” faire quelque chose mais qu’on ne le fait pas.
Par exemple :
Manger des aliments gras et sucrés alors qu’on sait que cela fait grossir
Fumer alors qu’on sait que c’est mauvais pour la santé
Se coucher tard alors qu’on sait qu’il nous faut au moins 7h de sommeil
Conseiller quelque chose à nos amis mais ne pas l’appliquer soi-même
Remettre au lendemain une tâche que l’on peut faire maintenant

COMMENT S’EXPLIQUE L’ACRASIE ?
L’acrasie s’explique par une ou plusieurs de ces 3 choses :
La recherche de gratification instantanée:
Une façon d’être récompensé est de faire des activités qui demandent peu d’efforts et nous donnent une gratification instantanée mais qui sont bien souvent préjudiciables. C’est par exemple trainer sur YouTube, passer des heures sur les réseaux sociaux, sur Netflix, fumer une cigarette, manger des aliments gras…
Ce sont toutes ces choses faciles qui nous donnent une satisfaction immédiate mais qui ne sont pas nécessairement bonnes pour nous.

Le manque d’autodiscipline:
L’autodiscipline est la capacité à faire quelque chose même si c’est inconfortable, difficile ou douloureux.
C’est grâce à l’autodiscipline que l’on travaille quand on n’en a pas envie, que l’on fait du sport quand on manque de motivation ou que l’on est capable de résister aux tentations (manger des cookies, trainer sur les réseaux sociaux, fumer une cigarette…).
Quand on manque d’autodiscipline, on manque d’autocontrôle. On est donc beaucoup plus susceptible d’être sous l’influence de l’acrasie.

Le manque de recul:
On a tous des réflexes, des habitudes et des émotions dont on n’a pas forcément conscience et qui viennent troubler notre jugement. Alors que si on prenait de la hauteur, on se rendrait compte que notre comportement n’est pas du tout aligné avec ce que l’on juge juste.
Par exemple, j’ai bien conscience que manger ma brioche avec de la pâte à tartiner ne va pas m’aider à atteindre mon objectif mais au moment où je la porte à ma bouche, je ne suis plus connecté à cette conscience et j’agis par réflexe, habitude ou guidé par l’émotion du moment.

COMMENT VAINCRE L’ACRASIE ?
1- Faire preuve d’autodiscipline :
Il faut considérer que l’autodiscipline est un muscle. Plus on l’exerce, plus il se renforce. On doit donc profiter de chaque opportunité au cours de la journée pour s’autocontrôler.
La méditation est un excellent moyen de développer notre autodiscipline car elle permet de renforcer notre cortex préfrontal autrement dit la partie du cerveau responsable de l’autocontrôle.
Faire du sport régulièrement aussi peut aider. L’exercice régulier requiert de la discipline. Sortir courir quand il fait froid demande de la discipline. Accélérer dans les derniers 100 mètres alors qu’on est fatigué demande de la discipline. Faire une répétition de plus alors qu’on n’a plus de force demande de la discipline. L’exercice n’est donc pas que physique, il est aussi mental.

2- S’engager auprès des autres :
Quand on s’engage publiquement, on se sent forcé de tenir nos promesses.
Par exemple : Quand j’ai décidé d’arrêter de fumer j’ai prévenu tous mes proches. Je me sentais donc obligé de m’y tenir, un peu comme si j’avais passé une sorte de contrat tacite avec eux.
S’engager auprès des autres nous aide donc à tenir nos engagements.

CONCLUSION :
L’acrasie est un comportement paradoxal. Ce paradoxe s’explique principalement par notre recherche de la gratification instantanée, notre manque d’autodiscipline et par un manque de recul.
Pour vaincre cette tendance, on peut développer notre autodiscipline et s’engager auprès des autres.

Corporis Actualités

Notre équipe vous conseille

Nos centres Rendez-vous
+